édition numérique éditions numériques livres numériques Beaux-Livres Jeunesse albums édition print éditions numériques

19.11.12

Baromètre Sofia / SNE / SGDL*





















Les résultats de la seconde vague 2012 du baromètre Sofia/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique en France ont été publiés lors des 9ème Assises du Livre Numérique du SNE,
le 8 novembre dernier. Ce baromètre a pour objectif d'observer les évolutions des usages du livre numérique, licites ou illicites, au regard notamment de ceux du livre imprimé, apportant un nouvel éclairage sur les profils, les pratiques, les motivations et les intentions des lecteurs de livres numériques. En 17 points ci-dessous :

• La lecture de livres numériques a augmenté de manière significative en seulement 6 mois :  
14 % de la population française déclare avoir déjà lu, en partie ou en totalité, un livre
numérique, plus du double qu'il y a 6 mois.

• Les Français passent en moyenne une heure par jour à lire des textes numériques :
57 minutes en moyenne par jour pour l'ensemble de la population française,
67 minutes en moyenne pour les lecteurs de livres numériques.

• Les lecteurs de livres numériques sont de grands lecteurs de livres.
65 % des lecteurs de livres numériques déclarent avoir lu un livre imprimé pour la dernière fois
il y a moins d'un mois. Ils sont 45 % chez les non lecteurs de livres numériques. Ces résultats confirment que le livre numérique correspond davantage aujourd'hui à une pratique nouvelle
qu'à de nouveaux lecteurs.

• La lecture de livres numériques change peu les habitudes de lecture et d'achat de livres :
elle n'a aucun impact pour environ 60 % des personnes interrogées.

• La moitié des lecteurs de livres numériques déclarent lire, en général, l'intégralité des livres numériques qu'ils possèdent.
























73 % des lecteurs de livres numériques ont déjà acheté des livres numériques. Ils achètent un livre numérique pour : le stockage, le rangement et le transport. À l'inverse, les acheteurs de livre imprimé évoquent le confort de lecture, la facilité de consultation, la force de l'habitude et l'amour des livres papier.

31 % des acheteurs de livres numériques achètent également parfois la version imprimée.

• Le paiement à l'acte est privilégié par les lecteurs de livres numériques, devant le prêt, l'abonnement ou la location.

• L'acquisition de livres numériques se fait principalement sur les sites d'opérateurs Internet (41 %) ou de grandes surfaces spécialisées (28 %), sur les sites Internet des librairies (18 %) et sur les sites d'éditeurs (10 %).

• 16 % des lecteurs de livres numériques possèdent une liseuse, 37 % une tablette, un chiffre presque deux fois supérieur à celui de mars 2012. La possession d'une liseuse ou d'une tablette est un facteur déterminant pour l'usage du livre numérique, mais compte tenu du niveau d'équipement encore faible, l'ordinateur portable reste le support le plus utilisé.

30 % des possesseurs de smartphones utilisent ce support pour lire des livres numériques.

58 % des lecteurs de livres numériques ont acquis la plupart de leurs livres en payant,
contre 41 % gratuitement.

• La moitié des achats payants se situent entre 4 et 15 euros par livre.

• Parmi les 70 % de lecteurs n'ayant jamais eu recours à l'offre illégale, 59 % justifient
ce choix par le respect du droit d'auteur.

• La littérature est la catégorie la plus lue à 66 % et la plus achetée à 60 % par les lecteurs de livres numériques. On compte 32 % pour les beaux livres, 32 % pour les essais, 25 % pour les livres techniques, 23 % pour les sciences humaines et sociales, 22 % pour la BD, 18 % pour l'enseignement scolaire et 22 % pour les dictionnaires.























• Une majorité de lecteurs de livres numériques estime à 53 % que, dans les années à venir,
leur usage des livres numériques va augmenter.

• Concernant les attentes spontanées quant à l'évolution du livre numérique, 29 % des lecteurs indiquent souhaiter des prix plus accessibles, 12 % souhaitent une offre plus variée.

En conclusion, et en substance, il apparait que la lecture de livres numériques, majoritairement
licite, constitue plutôt une pratique de lecture complémentaire à celle du livre imprimé.



BoBook Éditions aime les chiffres du Baromètre !

Les résultats et l'analyse des résultats sont disponibles ici.


*SOFIA, Société Française des intérêts des Auteurs de l'écrit, société de perception et de répartition de droits, administrée à parité par les auteurs et les éditeurs dans le domaine exclusif du livre. Elle perçoit et répartit le droit de prêt en bibliothèque, ainsi que la part du livre de la rémunération pour copie privée numérique.
* SNE, Syndicat National de l'Édition, défend le droit d'auteur, la liberté de publication, le principe du prix unique du livre, la diversité culturelle ; il contribue à la promotion du livre et de la lecture.
* SGDL, Société des Gens de Lettres, institution privée indépendante, qui défend le droit d'auteur et s'adresse à tous les auteurs de l'écrit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire